Dans ma pratique sportive depuis l’âge de 5 ans notamment dans le foot à l’ES Caudry (Nord) et le Sport Etudes au Quesnoy, les valeurs et l’éthique du sport ont toujours été ancrés où j’ai toujours respecté ces 2 piliers.

Après l’arrêt du foot au début des années 2000, j’ai découvert d’autres sports qui au niveau amateur révèlent des surprises quant au véritable respect des différentes valeurs, pratiques …

Tout d’abord en 2004 avec le VTT, puis en 2010 avec la course à pieds sans oublier la découverte du trail en 2013 pour découvrir depuis peu le triathlon.

Dans tous ces sports que j’ai pratiqué, le mot plaisir est souvent relayé au second plan laissant la performance, la pression du résultat prendre le dessus.

C’est donc tout naturellement que j’ai rejoint le Comité Ethique et Sport pour les aider à diffuser les messages en phase avec mes valeurs.

C’est pour cela que nous organisons les 30 et 31 mai 2017 à Paris, 2 journées sur 2 thématiques.

Plus d’infos pour vous inscrire gratuitement

 


 

30 MAI 2017 | LA MALTRAITANCE : COMPRENDRE POUR PRÉVENIR

Le sport offre un formidable terrain d’expression, de dépassement de soi, de réalisation, d’épanouissement et d’intégration. Pourtant, les exigences que nécessite l’environnement sportif (intensité des entraînements, régimes alimentaires, relations fusionnelles avec l’entraîneur, rivalités au sein d’une équipe, proximités corporelles), posent la question des limites au-delà desquelles peuvent se développer maltraitance psychologique et/ou physique, harcèlements moral et sexuel, troubles du comportement alimentaire, violences sexuelles.

Des faits divers comme les affaires Lussac en gymnastique, Moyon de Baecque en athlétisme, Demongeot en tennis ou les violences sexuelles concernant des centaines de footballeurs en Angleterre pendant les années 1970 à 1990 posent la question de l’étendue du phénomène dans le monde du sport et sa constitution en tant que problème à part entière.

Bien que la recherche dans ce domaine soit encore carencée, une étude scientifique de grande ampleur (Décamps & al., 2008) met en évidence une prévalence des violences sexuelles dans le sport s’élevant à 8% chez les pratiquants.

Toutes les disciplines sont impactées, aussi bien dans le haut niveau que chez les amateurs. Les plus touchés sont les enfants/adolescents et les femmes. Toutefois, la loi du silence, la honte, le manque de dispositifs de prévention et d’accompagnement isolent les personnes atteintes et représentent de surcroît un facteur à risque supplémentaire de subir de nouvelles violences. Face à cette omerta, au déni ou la minimisation des violences, des réponses juridiques et thérapeutiques existent.

Le Comité Ethique et Sport souhaite à travers cette Journée définir ce qui est acceptable ou non en matière sportive, sensibiliser les différents acteurs du secteur sportif (fédérations, pouvoirs publics, instances juridiques…) et enfin apporter des propositions concrètes.

Par cette Journée, le  Comité Ethique et Sport veut impulser une prise de conscience du problème de la maltraitance dans le sport et permettre un accompagnement adapté aux personnes victimes.

 

 

31 MAI 2107 | LA LUTTE ANTI-DOPAGE : AGIR PAR DE NOUVELLES VOIX

Le sport est devenu un extraordinaire vecteur de paix et de développement humain. Des milliards d’enfants et d’adultes à travers le monde s’y adonnent chaque jour dans les écoles et les clubs qui lui sont dédiés ou simplement dans la rue. Ils sont portés par le même esprit d’amitié, de fair-play et de dépassement de soi; autant d’éléments qui contribuent au sentiment que la réussite et le mérite sont des réalités tangibles et accessibles.

Ces valeurs éthiques et morales contribuent ainsi à faire du sport un pilier essentiel de nos sociétés.

Néanmoins, en moins de vingt ans, les problèmes liés au dopage sont devenus un enjeu essentiel de la protection de l’intégrité et de l’équité des compétitions sportives. Santé des sportifs en danger, résultats des compétitions faussées, omerta du milieu sportif, minimisation des autorités sportives sur les cas de dopage dans leur discipline, sont autant d’éléments qui portent atteinte à l’image positive et aux valeurs véhiculées par le sport.

Comme vous le savez, les atteintes à l’intégrité des compétitions sportives résultent des différents scandales de manipulation compétitions sportives qui ont émaillé l’actualité ces dernières années. Ils montrent que le mur de l’omerta tend à se fissurer.

Pour autant, de nombreuses questions restent en suspens telles que la protection des lanceurs d’alerte, la formation et l’information des médecins, l’amélioration des contrôles anti-dopage ainsi que la réparation du préjudice subi par les athlètes lésés. Ce sont ces sujets qui feront l’objet des différentes tables rondes et rythmeront le déroulé de cette journée que nous espérons riche
en débats, enseignements et propositions.

 


 

Comment participer?

Accès gratuit sur inscription préalable et dans la limite des places disponibles.
Votre participation vous sera confirmée par mail.

Où se déroule l’événement ?

Dans l’amphithéâtre José Soubiran de notre partenaire l’INSEEC
27 avenue Claude Vellefaux – 75010 Paris

Comptant sur votre aide pour relayer l’information autour de vous. Merci Arnaud