SPORT :

Voici un retour sur ces 3 dernières semaines qui constituent la phase la plus importante pour la préparation d’un marathon. Cette phase de développement spécifique permet de monter en puissance, de créer de la résistance, de l’endurance, de la force et du mental pour être prêt le jour J du marathon.

« C’est le bonheur qui fait la performance et non la performance qui fait le bonheur »

Lors de mes dernières lectures, cette phrase m’a véritablement marqué car elle a réveillé en moi l’amour que j’ai de faire du sport et au combien c’est nécessaire dans mon équilibre. C’est pour cela que je vous la livre car elle fait désormais partie intégrante de mon quotidien notamment lors de mes entraînements difficiles.

Run, bike and enjoy

Le début de cette nouvelle phase a commencé par un retour au vélo de route, dès le samedi avec une superbe ballade de 74km en compagnie de Victorien (http://victorienlanon.com/) et une véritable machine, je peux l’appeler ainsi car il s’agit du BMC TMR 01 prêté par un ami. Il s’agit tout simplement de la réplique du vélo de Cadel Evans. Tout carbone, il est d’une qualité exceptionnelle et pèse seulement 6,7 kg. La restitution de l’effort ne laisse rien au hasard, chaque coup de pédale restitue toute la puissance. Les sensations sont bonnes avec un un ratio allure/cardio très intéressant pour créer de l’endurance. Dès le lendemain, une nouvelle séance est organisée avec un parcours d’une trentaine de kilomètres en compagnie de mon papa, quel plaisir de pouvoir rouler ensemble.

Photo lors de la ballade en vélo avec Victorien Lanon

Le vélo fait parti intégrante de la préparation marathon.

Après ce week-end cyclisme me voilà prêt à enchaîner une semaine chargée physiquement :

• 60km sur Route entre Endurance, Seuil et VMA

• 10km Trail avec la sortie hebdomadaire du club d’Oxygène Belbeuf

• 12km VTT avec une sortie en famille

• 3 séances Force Quadriceps avec le Compex SP6 et plusieurs séances de récupération et capillarisation.

Beaucoup d’appréhension avant cette semaine intense et de multiples questions : Vais-je tenir la charge ? Ne vais-je pas être trop fatigué ? Comment récupérer ? Ne vais-je pas me blesser ? Ne vais-je pas me lasser ?

Voici les réponses : Grâce à mon programme de rééquilibrage alimentaire où j’ai privilégié les minéraux, les vitamines, les aliments à indice glycémique bas … je constate que j’ai franchi ou plutôt retrouvé une bonne forme physique. Bref que du bonheur d’apporter à mon corps une alimentation saine et naturel pour qu’il puisse donner le meilleur de lui lors des entraînements mais surtout lors des phases de récupération.

Des certitudes et un enthousiasme pour la première fois lors d’une préparation marathon

Contrairement aux 4 préparations précédentes, j’anticipe mes suivis kiné, médecin du sport et ostéo. Je ne me ménage pas et suis mon programme qui va crescendo.

Voici un bref résumé :

• Jack Drolon, kiné à Déville les Rouen : Meilleur masse musculaire et aucune tension musculaire. Seuls les abducteurs sont légèrement tendus (20 ans de football n’aident pas pour la souplesse), quelques étirements quotidiens me permettront d’améliorer ma souplesse légendaire.

• Philippe Auguste, médecin du Sport à Rouen : Après mon test d’effort, confirmation de la diminution de 10 pulsations par minute à la même vitesse en seulement quelques mois.  Ce qui me permet de courir plus rapidement en me fatiguant moins. Mon alimentation et complémentation en Oméga 3 et Oméga 6 portent leurs fruits dans le cadre de mon programme de rééquilibrage alimentaire.

Résultats du test d'effort à la maison médicale du sport

Le test d’effort devrait être obligatoire que l’on soi sportif ou non.

• Chantal Touret, ostéo à Rouen : Tension musculaire nulle contrairement à février 2015 lors de ma préparation au semi-marathon de Berlin. Souplesse du bassin, zone cervicales libérées. Seul le psoas est légèrement tendu, mais là encore quelques assouplissements permettront de le maintenir libéré pour que toute ma chaîne inférieure puisse tenir les intensités de cette phase de développement spécifique.

Tous sont unanimes et positifs sur mon programme, j’en ai donc profité pour effectuer une prise de sang pour connaître mes taux de calcium, magnésium … et élimination d’acide lactique, le résultat est encore très encourageant qui contraste avec celui de la préparation en 2013 lors du marathon de Valencia (Espagne). Du côté de la balance 2,5 kg en moins sans aucune carence alimentaire, je revis simplement en prenant plaisir et me rapproche de mes sensations de la fin des années 90 en sports-études au lycée Eugène Thomas du Quesnoy, désormais partenaire du centre de formation du club de Valenciennes Football Club (VAFC)

L’aboutissement de l’écoute de mon corps

Après 3 semaines intenses sur le plan de la préparation physique (170km vélo, 140km course à pieds, 35km trail et 24km vtt), je suis satisfait et convaincu de ma démarche initiée en juin 2014 accompagnée et soutenue par ceux qui m’entourent et me comprennent. J’arrive désormais à prendre plaisir,  à monter en puissance, à courir sans contrainte pour véhiculer mon leitmotiv citée quelques lignes au dessus. Je pense en priorité à moi. Il me reste désormais 3 semaines de préparation pour consolider ces 6 semaines passées où le bilan est très satisfaisant tant sur le plan physique que mental, pourvu que çà dure …

Photo de l'ile lacroix rouen sortie vtt

Vue de l’île Lacroix lors d’une ballade en VTT.